Un ordinateur classique tel qu’il a été conçu au milieu du XXe siècle ne peut comprendre que deux états, le 0 ou le 1. C’est ce que l’on appelle le langage binaire. Si on imagine maintenant une sphère avec deux pôles reliés par une droite en son centre, l’état d’un BIT (BInary digiT ou position binaire) à un moment donné ne pourra se situer que sur un seul de ces pôles à la fois, le pôle Nord représentant par exemple 0 et le pôle Sud représentant 1. A contrario, un QUBIT (BIT Quantique), unité élémentaire de l’ordinateur quantique, outre les valeurs 0 et 1, pourra prendre quant à lui entre 2 états successifs observés toutes les valeurs correspondant à chaque point situé sur la surface de la sphère. Il est maintenant facile de comprendre la supériorité absolue d’une telle machine sur tous les ordinateurs classiques, même les plus puissants. Encore plus simplement, pour trouver la sortie d’un labyrinthe un ordinateur classique devra tester chaque chemin les uns après les autres en autant de séquences alors que l’ordinateur quantique pourra tous les tester et donc trouver la solution en une seule de ses fréquences.

Laisser un commentaire